Les Pôles de l'Association

PÔLE M.N.A. (MINEURS NON ACCOMPAGNÉS)

    Jusqu'alors rattaché au Pôle Ressources, en tant que service expérimental, le Pôle MNA s'est créé début Janvier 2018. Destiné à aider 200 Mineurs Non Accompagnés, le Pôle se répartit sur tout le territoire Varois. 

    Est considéré comme un Mineur Non Accompagné, "un enfant en danger qui relève de la protection de l'enfance et qui doit bénéficier des garanties judiciaires et socioéducatives qui y sont attachées telles que, notamment, l'accès à un avocat, à un interprète, le droit d'être entendu, représenté, soigné, accompagné...".

    Le Pôle MNA comporte deux services principaux et bien distincts : La Mise à l'Abri (MALA) et l'évaluation de la minorité, Les Logements Diffus.


ACCOMPAGNEMENT HÔTEL


Texte en préparation...

ESPACE ET LOGEMENTS DIFFUS (LOGEMENTS DIFFUS)


Qu'est ce que l'espace diffus ?

    Ce dispositif accompagne les mineurs les plus autonomes et se situe en fin de parcours du jeune au sein de notre service et au sein de la Protection de l’Enfance.Les mineurs sont accueillis en logement diffus et le service accompagne ces jeunes dans les actes de la vie quotidienne sur leurs projets de vie (insertion socio-professionnelle, santé, hygiène, démarches de régularisation, gestion du budget...)

    A ce jour, nous disposons de 53 appartements, répartis sur l'aire toulonnaise (TOULON, HYERES, LA SEYNE SUR MER) pouvant héberger 89 jeunes.

    Dans l'optique de pouvoir accueillir 200 mineurs, nous prévoyons actuellement la location de 132 appartement sur tout le département, répartis comme suit :

        - 82 Studio, T1 et T2 ;

        - 32 T3 ;

        - 18 T4.


L'accompagnement socio-professionnel

    Il s’agit d’un processus d’orientation et d’insertion visant à l’inclusion socioprofessionnelle du jeune accompagné. Il se déroule en 4 phases et se réalise dans le cadre d’une intervention soutenue de l’équipe à savoir à minima 2 entretiens en face à face et 4 actions par semaine et une visite dans le logement une fois par quinzaine.

1/ Phase de repérage des acquis expérientiels

    L'éducateur référent réalise des entretiens individuels pour relater les acquis professionnels et personnels antérieurs. L'équipe élabore par la suite des pistes professionnelles en lien avec les savoirs faire et les capacités et aptitudes du jeune. Après avoir passé le test CASNAV (test d'évaluation scolaire), et ne fonction des résultats obtenus, le mineur est alors orienté dans les différents dispositifs concernés.

2/ Phase de vérification des pistes professionnelles d'orientation

    Notre équipe vérifie la faisabilité du projet professionnel en lien avec le cursus professionnel envisagé et l'employabilité du jeune. Nous identifions ensuite ses compétences et aptitudes relationnelles afin de valider le projet souhaité.

3/ Phase de partenariat et de suivi du jeune

    Après validation du projet professionnel, une mise en contact est effectuée entre le jeune et l'entreprise. Le but est alors pour nous de négocier un contrat d'apprentissage entre le collège et le centre de formation.

4/ Phase de coordination auprès des organismes concernés

    Notre équipe effectue un travail de mise en lien partenarial auprès des organismes concernés : Préfecture du Var (si existence d’un passeport ou délivrance d’un titre de séjour autorisant le travail), la DIRECCTE, la CMV, le CFA concerné par l’apprentissage du jeune. Si le jeune est bientôt majeur, le maintien dans le dispositif d’insertion socioprofessionnelle est proposé à l’A.S.E. dans le cadre d’un contrat jeune majeur. L’Inspecteur Enfance décidera sa contractualisation.


Un accompagnement sur les loisirs et la culture

    L'espace diffus propose également une dynamique éducative mise en place par une pratique sportive et culturelle.

    Alternative à l'oisiveté, ce projet d'accompagnement pluridisciplinaire favorise par la même occasion un équilibre physique et psychique nécessaire à la poursuite de projet d'insertion socio-professionnel. Ce dispositif est également un moyen plus ludique et moins lourd pour connaître davantage les jeunes et mieux les comprendre.

MISE À L'ABRI ET EVALUATION DE LA MINORITÉ (M.A.L.A.)


Qu'est ce que la Mise à l'Abri (M.AL.A.) ?

    La M.A.L.A. est relative au service d'accueil du Mineur et assure un premier contact avec l'enfant. Lorsque celui-ci arrive sur le territoire varois, l'Inspecteur Enfance est chargé de contacter notre service pour l'accueil et la mise à l'abri du jeune. Un éducateur sera alors nommé pour accompagner le mineur jusqu'au lieu dédié à la mise à l'abri et à l'évaluation de la minorité.

    Cet éducateur ainsi nommé et assurant le premier contact avec le mineur sera son éducateur référent. Il travaillera également en binôme avec l'évaluateur de la minorité et de l'isolement qui lui aussi 
suivra le jeune durant toute la phase de mise à l'abri.

    Ce dispositif fonctionne 24 heures sur 24, et 365 jours par an, avec une permanence
 éducative présente sur les lieux d'accueil, que ce soit sur Toulon ou Brignoles.

    Le mineur sera hébergé et restauré durant 10 jours au maximum dans un hôtel, conventionné par la Sauvegarde.

    A l'arrivé dans ce service, le mineur recevra automatiquement :

        > Un kit d'urgence ;

        > Le livret d’accueil dans la langue usuelle du jeune dans lequel on retrouve le règlement de fonctionnement, les numéros utiles et le déroulé de la journée, entre autres.


L’Évaluation de la minorité et l'isolement

    L’évaluateur a cinq jours pour produire son rapport et le transmettre à l’Inspecteur Enfance.

    Nous disposons d’outils performants qui sont mis en œuvre depuis 1 an, tels que :

        - le référentiel d’évaluation,

        - la réalisation d’entretiens avec le jeune, l’évaluateur, l’éducateur, le psychologue et/ou un interprète,

        - la cartographie du rapport.


Le Projet d'Accompagnement

    En parallèle à l’évaluation, le jeune sera suivi par un éducateur référent qui a pour missions principales de répondre à ses besoins essentiels (sécurité, hygiène, alimentation, vêture, …), de favoriser son intégration et de le prendre en charge tout au long de son séjour.

    L'éducateur devra aussi l’accompagner dans diverses démarches comme :

        - Les rendez-vous avec le médecin du département pour une visite médicale en lien avec le parcours migratoire,

        - L'entretien à la Police Aux Frontières pour vérifier si une demande VISABIO a été faite dans un autre pays, pour authentifier les documents d’identité et, le cas échéant, des auditions peuvent être effectuées (suspicion de majorité, tests osseux).

    Un juriste pourra être sollicité par le jeune ou par l’équipe éducative pour répondre à toutes questions d’ordre juridique et pour assurer une veille juridique en lien avec les procédures administratives liées aux étrangers et les dispositifs de droit commun.

    Un infirmier interviendra pour l’administration des traitements médicaux définis par un médecin et, ce, conformément à la législation en vigueur.

    L’accompagnement éducatif se fait au quotidien et en respectant le rythme et les choix de vie de chaque mineur.

DISPOSITIF D'EVALUATION DE L'ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE (SOINS ET ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE)


    Outre les éventuels premiers soins dispensés à l'arrivée du mineur sur le territoire varois, le Service des Mineurs Non Accompagnés propose aussi un accompagnement psychologique si son référent éducatif en estime le besoin ou si le jeune le demande de son propre gré.

    A travers des rendez-vous individuels, les objectifs sont de déterminer et de comprendre la vérité sur l'exil du mineur, de lui faire retrouver une parole favorisant la création et de trouver une dynamique psychique interne.

    Si des cas de troubles anxiodépressifs traumatiques sont détectés, les équipes soignantes auront alors pour but de soulager le trauma lié à la migration du mineur, de décoder les signifiants internes en lien avec ce trauma et de veiller à un juste retour du rythme de sommeil pouvant être déréglé.

    Enfin, et dans les cas de traumatisme liés à l'exil, l'équipe soignante fera tout pour que le mineur ré-apprivoise une relation avec autrui tout en éprouvant la solidité des liens au-delà du langage, retrouve des points internes d'appui en cas d'effraction traumatique. Le mineur doit en ressortir apaisé et éprouver des relations avec autrui ordinaires.

Qui sommes-nous ?

L'A.D.S.E.A.A.V regroupe 16 actions sociales & médico-sociales regroupées en 4 pôles et compte plus de 250 collaborateurs expérimentés.

Avec plus de 6500 mesures par an, l'association intervient sur l'ensemble du département du Var à partir de 19 sites différents.

Afin de répondre efficacement aux besoins des usagers, l'A.D.S.E.A.A.V se doit d'adapter son organisation à la réalité sociale de son époque dans un cadre clair qui affirme sa volonté d'ouverture et d'éthique.

Nos valeurs

  • 1

    Le respect des personnes avec lesquelles l'association A.D.S.E.A.A.V est en relation pour la mise en œuvre de ses missions.

  • 2

    La loyauté entre les membres de l'association, envers les personnes, les institutions ainsi qu'envers nos engagements.

  • 3

    L'écoute des personnes, le professionnalisme ainsi que la citoyenneté sont des valeurs essentielles au sein de l'association.