Les Pôles de l'Association

PÔLE MILIEU OUVERT

ACTION ÉDUCATIVE EN MILIEU OUVERT (A.E.M.O)


Définition de l'AEMO et distinction avec l'AED

    L'Action Éducative en Milieu Ouvert (AEMO) est prononcée par le juge des enfants dans le cadre d'une mesure d'assistance éducative lorsque les détenteurs de l'autorité parentale ne sont plus en mesure de protéger et d'éduquer leur enfant dont la santé, la moralité, la sécurité, les conditions de son éducation ou de son développement sont gravement compromises. Une AEMO convient dont bien d'une protection judiciaire de l'enfant.

    L'Aide Éducative à Domicile (AED est une prestation d'Aide Sociale à l'Enfance. Mise en œuvre avec l'accord des parents, parfois même à leur demande, elle apporte un soutien matériel et éducatif à la famille. Cette prestation est préventive est s'inscrit dans le dispositif de protection administrative de l'enfant.

    Une AED se réalise dans un cadre contractuel. Elle contribue à maintenir l'enfant dans sa famille en lui assurant les conditions nécessaires à son développement et à sa sécurité, tout en aidant ses parents, ou ceux qui exercent l'autorité parentale, à surmonter leurs difficultés. Les interventions ont toujours une visée éducative.

    La seule différence de déroulement des mesures AEMO et AED est l'adhésion au départ. En effet, dans le cas d'une AED, la famille adhère à la mesure. En AEMO, le Juge décide et impose la mesure. Cependant, pour l'AEMO comme pour l'AED, l'adhésion des parents est recherchée.


Les fonctions d'une AEMO et d'une AED

    Ces deux types d'interventions activent des principes communs :

        - L'intérêt de l'enfant, principe fondateur de la protection de l'enfance, qu'elle soit administrative ou judiciaire,

        - L'évaluation préalable de la situation,

        - L’implication de la famille dans l'accompagnement proposé,

        - L'élaboration du projet pour l'enfant,

        - Le respect des droits des parents et de l'enfant,

        - Les principes de confidentialités et de partage d'informations,

        - La coordination des professionnels.

    Les principes d'action communs aux deux mesures visent à favoriser le maintien de l'enfant à son domicile en évitant la dégradation de sa situation ; à prévenir la détérioration des liens en proposant un accompagnement individualisé répondant au plus près aux besoins d'aide des familles, dans le respect de leur vie privée et de leurs droits. Il s'agit d'accompagner les parents pour qu'ils puissent retrouver leur place et exercer leurs compétences et leurs obligations vis-à-vis de leur enfant.


Procédure de la mesure d'AEMO/AED

    Dans un premier temps, le service AEMO de l'ADSEAAV se voit désigné :

        - soit l'ordonnance ou le jugement du Juge des Enfants dans le cadre d'une mesure judiciaire,

        - soit la décision de mise en œuvre d'une Aide Éducative à Domicile de l'Inspecteur ASE (Aide Sociale à l'Enfance), résultant parfois de la demande parentale, dans le cadre d'une mesure administrative.

    Une fois le dossier constitué et la famille prévenue de l'ensemble de la procédure qui va être adoptée et appliquée, un référent éducatif sera attribué à la famille dans une délai des plus raisonnables.

    La mesure éducative est en grande majorité instaurée pour une durée d'une année.

    Un premier entretien est alors mis en place et permet de donner un début formel à la mesure auprès du mineur et de ses parents. A cet entretien, doivent au mieux être présents le Chef de Service, le Psychologue et le référent éducatif.

    Ce premier entretien représente le commencement des échanges entre le mineur, les professionnels présents et la famille. Il permet de débuter la construction de l'accompagnement autour des besoins prioritaires du mineur et de ses parents, au regard des objectifs fixés par le Juge.

    Par la suite, l'accompagnement se fait régulièrement, en respectant les habitudes et rythmes de vie du mineur au sein de sa famille, ainsi que dans son environnement, par le référent éducatif dédié, et par le psychologue quand son soutien a été sollicité.

    Les rencontres se font au sein des locaux de l'ADSEAAV, chez le mineur ou bien dans tout autre lieu dans lequel évolue le mineur, de manière individuelle ou par le biais de sorties éducatives que propose chaque équipe. La moyenne observée à ce jour est d'une rencontre physique avec le mineur et/ou sa famille tous les 15 jours.

    Le référent éducatif fera régulièrement le point auprès de la famille sur leurs compétences et celles du mineur, les avancées, les écarts et les perspectives de la mesure au bénéfice du mineur.


Fin de la mesure

    La fin de la mesure est notifiée dans l'ordonnance ou le jugement en assistance éducative pour les mesures judiciaires et dans la décision de prise en charge pour les mesures administratives.

    Cependant, cette fin peut être décalée dans le temps pour différents motifs (déménagement des parents, main levée, judiciarisation de la mesure, placement du mineur...).

    Dans le cadre des mesures judiciaires, une audience doit avoir lieu chez le Juge des Enfants dans le mois précédents l'échéance de la mesure.

Dans le cadre des mesures administratives, un entretien avec l'Inspecteur ASE est prévu si une demande de renouvellement est proposée par le service en accord avec les parents et le mineur.


ACTION ÉDUCATIVE EN MILIEU OUVERT SPÉCIAL JEUNES (A.E.M.O SPÉCIAL JEUNES)


Qu'est-ce que l'AEMO Spécial Jeunes ?

    Cette mesure reprend les mêmes principes qu'une mesure standard d'AEMO (pour plus d'informations, poursuivez sur ce lien). Néanmoins, c'est un accompagnement en direction de l'adolescent âgé entre 14 et 18 ans voire jusqu'à 21 ans, dans le cadre de contrat Jeune Majeur, ainsi que sur la parentalité dans la période de vie particulière qu'est l'adolescence.

    La finalité du service est de favoriser la protection du jeune dans son environnement et de le soutenir dans son processus d’autonomisation.

    Sa mission est de prévenir et réduire les facteurs de danger.Pour cela, le service s'efforce :

        - De soutenir les parents dans les fonctions parentales (dans un rapport d'aide et d'accompagnement),

        - De favoriser le développement de l’autonomie du jeune,

        - D’accompagner et de soutenir le jeune dans son parcours d’insertion,

        - De considérer le jeune dans sa singularité.


L’intervention de l’AEMO Spécial Jeunes

    La présentation du cadre institutionnel lors du premier entretien avec le mineur est un préalable incontournable. Il aménage les conditions de création de la relation en délimitant et donnant un sens à l’intervention.

    Ce cadre permet de mettre en place un contexte de communication et de relation au niveau de la compréhension de la commande, quel que soit son niveau d’acceptation, et est présenté en un second temps à la famille.

    Le mineur et sa famille sont amenés à s’interroger sur le lien entre leur situation et la nécessité d’intervenir au nom de la protection de l’enfance et de l’assistance éducative, les objectifs du juge ou de l’inspecteur ASE par rapport à ce qui fait problème dans leur situation.

    L’autonomisation du jeune, le rendre acteur de son projet de vie, l’accompagner à l’exercice de la citoyenneté sont les enjeux majeurs de notre intervention éducative.




Qui sommes-nous ?

L'A.D.S.E.A.A.V regroupe 16 actions sociales & médico-sociales regroupées en 4 pôles et compte plus de 250 collaborateurs expérimentés.

Avec plus de 6500 mesures par an, l'association intervient sur l'ensemble du département du Var à partir de 19 sites différents.

Afin de répondre efficacement aux besoins des usagers, l'A.D.S.E.A.A.V se doit d'adapter son organisation à la réalité sociale de son époque dans un cadre clair qui affirme sa volonté d'ouverture et d'éthique.

Nos valeurs

  • 1

    Le respect des personnes avec lesquelles l'association A.D.S.E.A.A.V est en relation pour la mise en œuvre de ses missions.

  • 2

    La loyauté entre les membres de l'association, envers les personnes, les institutions ainsi qu'envers nos engagements.

  • 3

    L'écoute des personnes, le professionnalisme ainsi que la citoyenneté sont des valeurs essentielles au sein de l'association.