Les Pôles de l'Association

PÔLE SANTÉ SOIN INSERTION

APPARTEMENT DE COORDINATION THÉRAPEUTIQUE (A.C.T)


L’ADSEA 83 gère, depuis 2004, des Appartements de Coordination Thérapeutique « A.C.T » sur un parc locatif de 21 appartements, meublés et équipés, implantés sur le département varois dans 4 communes :

  • Hyères : 5 appartements
  • Draguignan : 8 appartements
  • Fréjus/Saint- Raphaël : 4 appartements
  • Brignoles : 4 appartements


Mission :

Les ACT proposent un hébergement « à titre temporaire pour des personnes en situation de fragilité psychologique et sociale et nécessitant des soins et un suivi médical, de manière à assurer le suivi et la coordination des soins, l’observation des traitements et à permettre un accompagnement psychologique et une aide à l’insertion ». (Extrait du décret 2002-1227, du 3 octobre 2002).


Personnes concernées :

Notre dispositif permet d’héberger des personnes majeures en situation de précarité atteintes par une pathologie chronique invalidante. Ces logements s’adressent à des personnes isolées, des couples ou des familles. Le demandeur doit présenter un
niveau d’autonomie suffisant pour vivre en logement individuel et autonome.

L'action vise à :

  • Construire un projet médico-social personnalisé s’inscrivant dans un itinéraire d’insertion en vue d’un retour vers l’autonomie
  • Assurer une coordination médico-sociale en lien avec les différents partenaires
  • Faciliter les démarches d’accès et de maintien aux droits sociaux

Pour cela, nos ACT ont plus particulièrement les objectifs suivants :

  • Elaborer un projet personnalisé avec chaque bénéficiaire
  • Assurer une continuité des soins dans le cadre d’une coordination thérapeutique
  • Mettre en place un accompagnement socio-éducatif
  • Créer les conditions favorables pour que la personne se mobilise et valorise ses capacités et ressources

L’accompagnement médico-social proposé par une équipe pluridisciplinaire, se caractérise par une coordination médicale, psychosociale et éducative. Ainsi, pour mettre en œuvre le projet des personnes accueillies, les ACT s’appuient sur une double coordination médicale et psycho-sociale.


La coordination médicale :

Elle est assurée par le médecin, assisté par le personnel paramédical.
Elle comprend :

  1. La constitution et la gestion du dossier médical
  2. Les relations avec les médecins prescripteurs libéraux, hospitaliers et les réseaux ville-hôpital
  3. La coordination des soins : infirmiers libéraux, kinésithérapeutes...
  4. L’aide à l’observance thérapeutique
  5. L’éducation à la santé et à la prévention
  6. Les conseils en matière de nutrition
  7. La prise en compte des addictions en lien avec le dispositif spécialisé
  8. Le respect des conditions d’hygiène et sécurité
  9. Le soutien psychologique des malades

La coordination psychosociale :

Elle est assurée par le personnel psycho-socio-éducatif, elle comporte notamment :

  1. L’écoute des besoins et le soutien
  2. Le suivi de l’observance thérapeutique y compris lors des périodes d’hospitalisation
  3. L’accès aux droits et la facilitation des démarches administratives
  4. L’aide à l’insertion sociale, professionnelle et l’accès au logement, en s’appuyant sur les réseaux existants
  5. Le maintien du lien familial
  6. L’accompagnement lors de déplacements en cas de besoin

C’est dans un accompagnement au quotidien par le biais de différents modes d’intervention que la coordination médico-sociale et éducative prend tout son sens. Nous organisons des visites à domicile, à l’extérieur, des permanences bureaux, des ateliers en lien avec les partenaires, et des astreintes soirées, week-end et jours fériés.


Nos valeurs :

Les ACT portent au quotidien par des valeurs qui sont : «  l’adhésion », « prendre soin de » - « accepter l’altérité » - « mise en confiance »- Faire émerger le « je » « la relation à l’autre, à la famille, à la société » «  le désir, le plaisir, l’espoir », « la sortie
comme la continuité d’un parcours de vie », « la juste distance ».

Ces valeurs se déclinent au travers des actions suivantes :

  • Proposer un lieu d’hébergement temporaire à des personnes adultes en situation de grande précarité de santé et sociale;
  • Accueillir différents types de maladies chroniques;
  • Établir au préalable une relation de confiance
  • Apporter une réponse adaptée, personnalisée et globale, tout en ayant l’honnêteté de reconnaître la limite de la prise en charge;
  • S’inscrire dans une pratique professionnelle du savoir « prendre soin »
  • Favoriser une orientation de sortie adéquate pour la personne
  • Rechercher l’adhésion de la personne tout au long de la démarche de soins et sociale;
  • Assurer une bienveillante neutralité


Qui peut faire appel à nos services ?

  • Les assistantes sociales de la commune concernée
  • Les assistantes sociales de Centre Hospitalier
  • Le CSAPA - Centres de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie
  • Les Partenaires du secteur médico-social


BANQUE ALIMENTAIRE


Texte en cours de rédaction...

CENTRE MÉDICO-PSYCHO-PÉDAGOGIQUE (C.M.P.P)


Le CMPP se situe au carrefour du médical, du psychologique, du social et du pédagogique. Il accueille des enfants et des adolescents, de 0 à 20 ans, présentant des troubles et pathologies variés (troubles psychologiques, du comportement, du caractère, difficultés relationnelles, scolaires, troubles psycho fonctionnels et somatiques, problèmes de maltraitance, d’abus sexuels, etc.)

Les consultations sont effectuées en cure ambulatoire par une équipe pluridisciplinaire de cliniciens sous responsabilité médicale.

La démarche de consultation est à l’initiative de la famille et/ou de l’adolescent, elle peut également être induite par un tiers.

Vous êtes accueilli sur nos trois antennes se situant à Cuers, Hyères et La Valette.


Quelle est sa mission ?

Le C.M.P.P. a une double mission : de prévention et de soin. Les enfants et adolescents qui y sont traités, en cure ambulatoire, ont une problématique nécessitant une approche pluridisciplinaire, faisant l’objet d’une élaboration en équipe d’un projet thérapeutique, sous responsabilité médicale.

Il a une double mission :

  • Elabore le diagnostic et le traitement des enfants, des adolescents, des jeunes adultes présentant des troubles psychiques avec des manifestations symptomatologiques ou comportementales  très variées ou encore des difficultés instrumentales,
  • Favorise une prévention secondaire, réalisée par une activité de dépistage à partir de troubles même bénins susceptibles d’aggravation,
  • Réadapte l’enfant dans son milieu naturel et a une action sur la famille,
  • Joue un rôle actif dans l'intégration et le lien social, apportant une aide pour réduire la marginalisation d'enfants et d'adolescents fragilisés et pour enrayer les processus de désorganisation des familles en difficulté.


Comment fonctionne t-il ?

  • Les enfants, les adolescents, les jeunes adultes et les familles consultent de leur propre initiative, mais peuvent également être adressés par l'école, les services sociaux, les professions médicales et paramédicales….
  • Les demandes de consultations ne sont pas subordonnées à une décision C.D.A.P.H (Commissions des Droits et de l’Autonomie des personnes Handicapées).
  • Le CMPP travaille avec une équipe pluridisciplinaire :
                  Directeur médical                                       Psychologues
                  Chef de service                                           Orthophonistes
                  Assistante sociale                                      Psychomotriciens(ne)
                  Pédo-psychiatres                                       Secrétaires médico-sociales
  • A partir de troubles divers (difficultés scolaires, difficultés relationnelles, troubles psychologiques, du comportement, du caractère…) un bilan peut être proposé permettant de dégager un diagnostic.
  • C'est au cours de la synthèse que sera affiné le projet thérapeutique proposé à l'enfant et à ses parents : rééducations spécifiques (psychomotricité, orthophonie), très souvent associées à une psychothérapie, ou psychothérapie individuelle.
  • Le traitement débutera après demande de prise en charge auprès des caisses de sécurité sociale.
  • Toutes les modalités pratiques des séances (horaires, rythme, durée) sont déterminées en accord avec la famille.
  • Si la famille le souhaite, un travail de concertation peut avoir lieu avec les enseignants, les médecins, les travailleurs sociaux qui connaissent l'enfant, dans le respect du secret professionnel ainsi qu'une participation aux équipes éducatives.


ÉTABLISSEMENT ET SERVICE D'AIDE PAR LE TRAVAIL / SERVICE D'ACCOMPAGNEMENT À LA VIE SOCIALE
(E.S.A.T / S.A.V.S)


Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT « Hors les Murs »)

Pourquoi « Hors lesMurs » ? L’accompagnement pour les travailleurs handicapés n’est pas dispensé dans un établissement fermé traditionnel, de type Centre d’Aide par le Travail. Cet accompagnement est hors les murs. 

L’établissement propose aux travailleurs handicapés un accompagnement professionnel favorisant l’accès à un emploi en milieu ordinaire, dans des entreprises ou des collectivités sur l’ensemble du département du Var.

Aujourd’hui, 39 personnes travaillent sur le Var à des postes spécialement créés pour elles au vu de leurs souhaits et capacités.

Il s’agit d’un travail adapté selon le handicap des personnes, reconnues travailleurs handicapés par la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées), et bénéficiant d’une orientation en milieu protégé, dans des activités aussi diverses que : entretien des espaces verts, de locaux, conditionnement pour la distribution, alimentation, activité de restauration, petits travaux de peinture…

Ces activités, les contacts noués en équipe et avec le personnel encadrant sont le premier pas vers l’intégration sociale, approfondie par les accompagnements aux démarches administratives et activités de loisirs dispensés par l’ESAT.

La mission de l’ESAT présente une double finalité : un accompagnement médico-social et un accompagnement au projet et à l’insertion professionnelle.


Conditions pour travailler en ESAT 

  • Être travailleur handicapé reconnu et orienté par la CDAPH,
  • Être âgé d’au moins 18 ans.


Les missions de l’ESAT

  • Permettre à des personnes, momentanément ou durablement dans l’incapacité d’assumer un poste en milieu ordinaire de travail, d’accéder à une vie professionnelle,
  • Favoriser l’autonomie et l’intégration sociale des travailleurs handicapés.




Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS)

UN SERVICE D’ACCOMPAGNEMENT A LA VIE SOCIALE (SAVS) A ETE ADJOINT A L’ESAT EN 2002, AVEC UNE CAPACITE D’ACCUEIL DE 15 PLACES.

Il est destiné à apporter à des adultes handicapés un soutien personnalisé, qui favorise leur autonomie et leur intégration dans la vie sociale et professionnelle. Le SAVS permet à l’adulte handicapé de sortir de l’isolement. Il propose des visites à domicile, des accompagnements dans les tâches administratives, l’organisation d’activités extérieures, voire dans certain cas, des soins à domicile.

L’accompagnement est d’une durée limitée.

Le service d’accompagnement à la vie sociale propose un accompagnement adapté, dont l’objectif est le maintien ou la restauration des liens familiaux, sociaux, scolaires, ou professionnels. Il a donc été créé pour favoriser un apprentissage vers l’autonomie des actes quotidiens et l’accomplissement des activités de la vie domestique et sociale.


FOND SOCIAL LOGEMENT (F.S.L)


Cette action comporte 2 volets :

  1. Constitution de l’aide financière FSL Accès : pour vous permettre l’accès dans le lieu d’habitation.
  2. Accompagnement Social Lié au Logement.
  1. Le FSL Accès : aide financière

Cette aide prend en charge les frais liés à l’entrée dans un logement :

  • La caution,
  • Le premier loyer,
  • Les frais d’ouverture de compteurs,
  • L’assurance habitation,
  • Les frais d’agence si existants,
  • Le déménagement ou l’ameublement.

Cette somme d’argent est versée par la CAF, dès acceptation du dossier en commission. Elle peut vous être versée directement sur présentation d’un RIB ou RIP.
Dans le cas où, malgré l'accompagnement mis en place, le locataire se trouve en impayé de loyer, nous pouvons faire intervenir le volet maintien du FSL afin d'apurer la dette, dans l'objectif d'éviter une expulsion.

Il apparaît comme primordial que vous puissiez nous contacter avant d'entreprendre toute démarche juridique.

  1. L'Accompagnement Social Lié au Logement
  • Un travail d’accompagnement

Le Conseil Général mandate notre Association dans le cadre du Plan Départemental d’Aide au Logement des Personnes Défavorisées, afin de pouvoir aider à l’élaboration d’un projet d'habitation.

  • Un travail de prospection

Nous accompagnons les personnes en situation précaire dans leurs démarches de recherche de logement.
Dès la première prise de contact téléphonique, nous sommes en mesure de vous informer sur le dispositif du FSL : présentation de nos rôles et missions.

  • Un travail de négociation avec les bailleurs/propriétaires

Nous sommes référents de cette situation et nous nous positionnons comme votre principal interlocuteur.
Une fois le logement trouvé, nous aidons le futur locataire dans son aménagement (investissement financier et personnel des lieux).
Nous restons à votre disposition pour une éventuelle rencontre et visite de vos biens immobiliers en présence de locataires potentiels.

  • Un travail de médiation

Se met alors en place un partenariat entre vous, bailleurs, nous, association et locataires, afin de prévenir toutes difficultés éventuelles pouvant survenir pendant la durée du bail. Dès lors, nous devenons médiateurs.

La durée d'accompagnement est de 3 mois renouvelables dans la limite de 12 mois maximum.


LITS HALTE SOINS SANTÉ (L.H.S.S)


La création des lits halte soins santé s’inscrit dans la continuité des Lits d’hébergement de soins infirmiers, installés en 1993 à titre expérimental pour répondre au besoin de prise en charge sociale et sanitaire de personnes sans domicile dont l’état de santé ne nécessitait pas ou plus une hospitalisation.

Deux textes sont ensuite venus pérenniser ces lits d’hébergement sous l’appellation Lits Halte Soins Santé (L.H.S.S). Il y eut d’abord la loi 2005-1579 du 19 décembre 2005 relative au financement de la sécurité sociale pour 2006, puis le décret 2006-556 du 17 mai 2006, relatif aux conditions d’organisation et de fonctionnement des structures dénommées « Lits Halte Soins Santé » et le décret n° 2016-12 du 11 janvier 2016.

Les L.H.S.S ont été créés par autorisation le 7 novembre 2011 dans le cadre d’un partenariat entre l’A.D.S.E.A 83 et une association nommée le Comité Commun. Notre association assure l’intégralité de la coordination du parcours médico-social des personnes accueillies et le Comité Commun prend en charge la partie hébergement.

L’ADSEA 83 étant positionnée comme le porteur de projet.


La mission :

Les L.H.S.S proposent un hébergement temporaire accompagné d’une prise en charge médicale adaptée, à des personnes sans domicile fixe, atteintes de problèmes de santé bénins ou de pathologies aigües, mais ne nécessitant pas une hospitalisation, pour leur permettre une continuité de soins, un temps de repos et éviter des
complications de santé, le renoncement aux soins.


L’hébergement :

L’hébergement est mis à disposition par l’association le Comité Commun et s’organise sur deux appartements situés dans des résidences ordinaires sur la commune de DRAGUIGNAN.
Il s’agit de logements de type T3 et T4 entièrement meublés et équipés.

  • Cette configuration permet de mettre à disposition cinq chambres individuelles dans le cadre d’une cohabitation.
  • Ces dernières se ferment à clef permettant de préserver un espace privé
  • Les autres pièces sont communes
  • Les appartements sont meublés et entièrement équipés. Ils proposent des espaces collectifs, favorisant des temps de partage et de convivialité


Nos objectifs :

Dans ce cadre, les objectifs du service L.H.S.S sont plus particulièrement de :

  • Garantir une continuité de soins coordonnée
    Permettre d’apporter les soins médicaux et para médicaux qui seraient dispensés aux personnes disposant d’un domicile
  • Prévenir le refus de la prise en charge médicale du fait de difficultés sociales
  • Promouvoir l’épanouissement et l’autonomie des personnes accueillies à travers un projet individualisé
  • Proposer un accompagnement social et éducatif favorisant l’accès aux droits et à la citoyenneté
  • Favoriser la sortie du dispositif vers une solution d’accueil adaptée


L’accompagnement médico-social :

L’accompagnement médico-social proposé par une équipe pluridisciplinaire, se caractérise une intervention en continue sur le dispositif et vise la coordination du champ médical, social et éducatif.


La coordination médicale :

L’objectif est de permettre aux personnes hébergées d’accéder à une observance de leur traitement, d’accéder aux soins adaptés dans des conditions favorables nécessaires à leur rétablissement, en lien permanent avec les professionnels de la santé.

La coordination est assurée par un médecin, assisté par un personnel infirmier.


L’accompagnement social :

Le travailleur social des L.H.S.S de l’A.D.S.E.A 83 est le référent unique du bénéficiaire, dans le cadre du projet d’accompagnement social. Il formalise les éléments du projet de prise en charge sur l’aspect social, en articulation avec le projet de soin afin de co-construire avec le bénéficiaire son projet individualisé.

Il réalise le suivi des bénéficiaires, à domicile ou lors de rendez-vous au bureau lorsque l'état de santé de la personne le permet.

L’objectif est de permettre aux personnes hébergées de bénéficier d’un accompagnement dans ses démarches administratives : accès ou régularisation des droits sociaux et mettre en œuvre le parcours de sortie en mobilisant les acteurs du droit commun en vue d’accéder à une solution d’hébergement adaptée à leur situation.

L'accompagnement au quotidien :

L’animation d’un cadre convivial sur les lieux de vie est assurée par une maîtresse de maison et une aide médico-psychologique.

Il s’agit de soutenir les personnes dans cet environnement semi-collectif , et éventuellement favoriser une démarche d’autonomie. Leurs actions visent à :

  • Faciliter la circulation de l’information entre les différents patients
  • Évaluer les besoins en logistique de chaque personne accueillie
  • Aider à assurer la propreté des chambres et des parties communes
  • Aider à la préparation des repas
  • Créer ou recréer des liens sociaux, une ouverture sur l’environnement social et culturel
  • Observer, prendre en compte une situation d’urgence et communiquer à l’ensemble de l’équipe et l’astreinte le cas échéant
  • Sensibilisation au respect du règlement et de la vie en collectivité

Nous organisons des visites à domicile, à l’extérieur, des permanences bureaux, des ateliers en lien avec les partenaires, et des astreintes soirées, week-end et jours fériés.


Nos valeurs :

Les L.H.S.S portent au quotidien par des valeurs qui se déclinent au travers des actions suivantes :

  • La primauté de la personne : chaque usager doit être accueilli et servi comme une personne unique, irremplaçable et respecté comme tel.
  • La liberté et la responsabilité, conçu à la fois comme finalité et comme fil conducteur dans les pratiques professionnelles
  • L’équité, la solidarité et l’exemplarité, pour toutes les personnes accueillies et tous les salariés
  • L’écoute des personnes, au travers d’une posture bienveillante.


Qui peut faire appel à nos services ?

  • Les assistantes sociales de la commune concernée
  • Les assistantes sociales de Centre Hospitalier
  • Le CSAPA - Centres de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie
  • Les Partenaires du secteur médico-social

MÉDIATION ACTIVE


ALTERNATIVE A LA SOUFFRANCE PSYCHIQUE DES ALLOCATAIRES DU R.S.A

Cette action vise la réduction de la problématique de la souffrance psychique des demandeurs d’emploi en difficulté, en organisant un accueil, une écoute, une prise en charge sur des rendez-vous individuels et éventuellement, une orientation appropriée et accompagnée de ces personnes en état de souffrance psychique, mais aussi en favorisant une redynamisation qui entraînerait un retour à l’emploi.

Elle vise également l’accès à une démarche construite d’insertion personnalisée. Il s’agit donc d’un accompagnement individualisé visant à :

  • Initier une démarche de soin dans des situations de déni ou de peur face à une pathologie psychiatrique ou une conduite addictive,
  • Permettre une prise en charge pendant le laps de temps nécessaire pour obtenir un relais avec les services de droit commun quand cela est nécessaire : CMP, consultations avec les médecins du secteur privé…
  • Favoriser la coordination entre les différents intervenants des équipes sociales et des équipes médicales, dans le cas des prises en charges pluridisciplinaires,
  • Assurer une prise en charge et une démarche de soutien psychologique dans les situations de mal-être, de souffrance psychique, de traumatismes identifiables et aisément réversibles, de manière à éviter, chaque fois que cela est possible et non nécessaire, une orientation thérapeutique contribuant à l’engorgement des services publics et privés de santé psychique,
  • Orienter la personne vers les partenaires les plus adaptés à la prise en charge,
  • Etablir un bilan psychosocial.

Modes d’interventions privilégiés

  • Les intervenants du programme ont été choisis pour la complémentarité de leurs domaines d’interventions, de leurs connaissances des publics en difficulté et des résultats obtenus dans leur activité,
  • Chaque bénéficiaire sera reçu par un référent unique choisi en fonction de la problématique de la personne et de l’objectif à atteindre dans un lieu facilement identifiable,
  • Il s’agit de définir des objectifs personnels en lien avec la souffrance ou le mal être de la personne, de définir et d’accompagner les conditions de leur réalisation, de permettre les moyens de la mise en œuvre par le biais du soutien psychologique de la personne ou de la coordination des partenaires.


PERMANENCE D'ACCÈS AU DROIT LIÉ AU LOGEMENT (P.A.D.L)


Texte en cours de rédaction...

Qui sommes-nous ?

L'A.D.S.E.A.A.V regroupe 16 actions sociales & médico-sociales regroupées en 4 pôles et compte plus de 250 collaborateurs expérimentés.

Avec plus de 6500 mesures par an, l'association intervient sur l'ensemble du département du Var à partir de 19 sites différents.

Afin de répondre efficacement aux besoins des usagers, l'A.D.S.E.A.A.V se doit d'adapter son organisation à la réalité sociale de son époque dans un cadre clair qui affirme sa volonté d'ouverture et d'éthique.

Nos valeurs

  • 1

    Le respect des personnes avec lesquelles l'association A.D.S.E.A.A.V est en relation pour la mise en œuvre de ses missions.

  • 2

    La loyauté entre les membres de l'association, envers les personnes, les institutions ainsi qu'envers nos engagements.

  • 3

    L'écoute des personnes, le professionnalisme ainsi que la citoyenneté sont des valeurs essentielles au sein de l'association.